top of page
  • Prange, A. P.

Chercher à être "normal" ne va pas forcement contribuer à être soi-même

Chercher à être "normal" n'a jamais aidé quelqu'un à transformer ses fragilités en forces de vie. Yayoi Kusama en est une preuve vivante. A 93 ans, l'artiste femme "la plus cotée du monde" n'aurait pas pu explorer son potentiel artistique si elle n'avait pas assumé pleinement ce qui elle est. Depuis 1977 elle vit à l'Hôpital psychiatrique Seiwa sans pour autant abandonner sa production artistique.

Son travail reflète à la fois sa génialité et sa fragilité. Comme une grande artiste elle a pu transformer sa perception troublée en expériences vivifiantes qui nous transportent à un autre temps, à un autre espace.

Bien entendu on n'a pas besoin de devenir génial comme Kusama pour explorer son potentiel. Même car le génie vient souvent accompagné d'un coût émotionnel difficile à gérer, on le sait.


Déjà de pouvoir assumer ses émotions sans gêne, en s'occupant de chacune de façon accueillante et responsable, c'est déjà énorme :)


Yayoi Kusama : une artiste de pois - Le blog d’art contemporain de KAZoART


3 vues

Posts récents

Voir tout