top of page
  • Prange, A. P.

"Je me pose beaucoup des questions

Je rencontre souvent des personnes qui disent "je me pose beaucoup de questions" avec un ton critique voir jugeant vers soi-même.


Où est-ce qu'on a appris que se poser des questions est quelque chose de négatif ?


Qui a dit que pour aller mieux on ne doit pas se poser des questions ?


À qui pourrait intéresser un mode de fonctionnement stéréotypé et standardisé où on est toujours "cool" et on ne se pose pas des questions ?


Or, on n'est pas des avatars virtuels ! On est des humains... C'est naturel et légitime qu'on se pose des questions. Sur la vie, sur les relations, sur les situations vécues, sur nos actions. Il s'agit de notre rapport au monde, une remise en question dans ce rapport, une quête d'interlocuteurs peut-être, un cheminement éthique qui sait, etc..


Le plus intéressant ne serait pas d'arrêter de se poser des questions... mais travailler pour pouvoir se poser les bonnes questions. Et surtout ne pas laisser que les questions nous encombrent, ni notre pouvoir d'agir, notre capacité d'être affecté par les rencontres ou même notre droit d'exister en tant que personne singulière.


C'est pour ça qui pourrait servir un accompagnement psychothérapeutique aussi.. pour aider à qu'on puisse se poser les bonnes questions :)


Et quand c'est possible, pourquoi pas, avec un peu de poésie ? :)



ANNE SYLVESTRE "Les gens qui doutent" - YouTube




5 vues