top of page
  • Prange, A. P.

Le prix d'être soi-même

J'entends souvent une question.. qui apparaît normalement quand.. dans un processus de (re)devenir soi-même, une personne se rend compte qu'elle ne peut pas faire plaisir à tout le monde.


Et encore, qu'à certains moments de la vie on va devoir choisir entre être en accord avec soi-même... et combler les attentes d’une autre personne ou d'un groupe.


Quoi faire ? À qui plaire ?

Sacré dilemme.. qui nous remet indirectement à un autre dilemme..


... qu'on a vécu il y a peut-être longtemps..


...peut-être quand on était enfant et qu'on a compris avec plus ou moins de tristesse que l'amour n'était pas toujours gratuit.


Et que, pour « l’acheter » cet amour, on a dû intégrer des traits de personnalité qui n'étaient pas exactement à nous.


Le drame de l'enfant qui a dû se contorsionner émotionnellement pour s'adapter à des situations qu'il n'a pas pu choisir est un drame universel qui peut faire plus ou moins mal selon plusieurs facteurs.


Le drame de l'adulte qui, face à la possibilité de devenir soi-même doit accepter qu'il ne peut pas plaire à tout le monde… ce n'est pas un drame. C'est le prix de la liberté.





12 vues